twitter
facebook
linkelin
rss

Faire un choix responsable en électroménager

Par Choix Responsable

choix responsable

Afin d’aider le consommateur à faire un choix responsable en électroménager, nous avons décidé d’interroger deux experts et deux consommateurs avertis pour nous apporter des réponses concrètes sur la meilleure façon d’acheter et de consommer des appareils électroménagers.

  • Yves Leers, journaliste à l’AFP, a dirigé durant 5 ans le service communication de l’ADEME, Il traite des domaines du développement durable et de l’environnement et est aujourd’hui Rédacteur en chef adjoint de NEOPLANETE.
  • Erwann Fangeat quant à lui est en charge des Equipements Electriques et Electroniques à l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)
  • Anne Eveillard, du blog « 1 épok formidable », est journaliste et auteure du livre « Ces machines qui parlent de nous ».
  • Anne Lataillade tient un blog de cuisine « Papilles et Pupilles » et est auteure du livre « Pains gourmands, 30 recettes pour toutes les occasions ».

Tous ont bien voulu répondre à nos questions sur ce choix responsable. Nous vous proposons de retrouver leurs témoignages dans une série d’articles, tous dédiés à cette thématique.

Pour ce premier volet, découvrons ensemble comment acheter responsable, éviter les pièges et s’assurer de faire le meilleur choix pour nous et pour la planète.

Un choix responsable, un choix pour la planète

A l’unanimité, nos experts considèrent qu’un choix responsable est avant tout un choix éco-responsable qui « prend en compte les aspects environnementaux » selon Erwann Fangeat de l’ADEME. La consommation d’eau et d’électricité est l’un des premiers critères retenus par nos experts mais Yves Leers de NEOPLANETE avance également des choix liés à « la recyclabilité et à l’éco-conception». Pour Anne Eveillard et Yves Leers, les lieux de fabrication et/ou d’assemblage de l’appareil sont à prendre en considération. Ils sont également sensibles à la durée de vie de l’appareil et à une garantie de longue durée. Enfin, Erwann Fangeat estime qu’un choix responsable passe déjà par une bonne analyse de ses besoins qui permet de « trouver un bon compromis entre la taille de l’équipement et les besoins de la famille ». Selon lui, la performance des appareils électroménagers ne cesse d’augmenter dans nos cuisines et nous avons tendance à acheter des équipements de plus en plus grands et de ce fait plus consommateur d’énergie. D’où l’importance, de bien réfléchir à son achat, son utilité, sa taille, ainsi qu’à la manière de l’acquérir : neuf ou d’occasion. Si l’on prend l’exemple du réfrigérateur, appareil le plus présent dans les foyers et branché 24 heures sur 24, un modèle de 100 à 150 litres sera généralement suffisant pour un célibataire alors que pour une famille de 3 à 4 personnes, un réfrigérateur de 250 à 350 litres sera plus adapté. Autre exemple : la charge moyenne d’une machine est de 4 kg. Inutile de s’équiper d’un modèle de 7 ou 8 kg si vous n’en avez pas l’usage. Enfin, si vous cuisez beaucoup au four, choisissez un four à chaleur tournante qui permet de cuire plusieurs plats en même temps, et ainsi un gain de temps de cuisson.

Pour plus d’informations, cliquez-ici. L’ADEME vous apporte des conseils pour vous aider à vous équiper.

Multiplier les sources pour faire un choix responsable

Pour faire ce choix responsable, nos experts n’ont pas tous les mêmes techniques ni méthodes. Si Yves Leers privilégie les avis d’organisations indépendantes telles que 60 millions de consommateurs ou des établissements publics comme l’ADEME, il reste par contre assez méfiant en ce qui concerne les sources que l’on peut trouver sur Internet, notamment les avis postés sur les forums. A l’inverse, Anne Eveillard et Anne Lataillade considèrent qu’internet est une formidable source d’informations et n’hésitent pas à s’appuyer sur des conseils glanés sur des blogs ou des comparateurs de prix. Enfin, Erwann Fangeat rappelle que l’étiquette énergie donne une information fiable sur la performance énergétique et la consommation d’eaudes appareils électroménagers, même s’il souhaiterait que cette dernière soit encore plus précise avec, par exemple, une indication sur la durée de vie en nombres de cycles.

Sachez qu’elle est obligatoire pour les réfrigérateurs, congélateurs, combinés, lave-linge, sèche-linge, lave-linge séchants, lave-vaisselle et fours électriques. Par ailleurs, l’étiquette énergie adopte progressivement un nouveau visage. A terme, tous les appareils électroménagers qui bénéficient de cet étiquetage auront un nouveau visuel,spécifique pour chaque équipement. Actuellement, les appareils concernés sont : les appareils de froid, les lave-linge et lave-vaisselle, les caves à vin, les téléviseurs et les sèche-linge. Avec la nouvelle étiquette énergie, les classes de performances énergétiques varient désormais de A+++ pour les appareils les plus performants à G pour les moins performants. Elle renseigne également sur la capacité des appareils, la consommation d’énergie annuelle, la consommation d’eau annuelle, la classe d’efficacité de séchage ou d’essorage, ainsi que les émissions acoustiques dans l’air.

Erwann Fangeat ajoute que nous pouvons aussi nous fier à l’écolabel européen : « Il garantit à la fois la qualité d’usage d’un produit et ses caractéristiques écologiques. Il est délivré à la demande des industriels intéressés et certifié par un contrôle indépendant », précise-t-il. Il estime également que l’augmentation du nombre des produits écolabellisés dépend aussi du consommateur : « s’il est demandeur, l’offre augmentera progressivement ». À l’heure actuelle,l’écolabel européen peut être attribué aux lave-vaisselle, lave-linge, réfrigérateurs et congélateurs.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les équipements électriques, l’ADEME vous conseille ici !

Le consommateur n’est pas seul responsable

Si nos experts admettent qu’un choix responsable est au départ une préoccupation de consommateur, il faut que celui-ci soit aidé et soutenu pour que ce choix éclairé soit possible. Nos experts exigent tous que le distributeur propose la reprise gratuite de l’ancien matériel et veille à son bon recyclage, ce qui est déjà, rappelons-le, une obligation légale pour tous les fabricants et distributeurs de la filière. Nos experts sont tous sensibles à la visibilité de l’étiquette énergie qui fait maintenant partie du quotidien du consommateur. Yves Leers considère que le constructeur doit, lui aussi, nous appuyer dans cette démarche éco-responsable en offrant un emballage recyclable et une garantie conséquente. Cette dernière est par ailleurs est un des éléments à prendre en considération lors de votre achat, d’après Erwann Fangeat. En effet, il recommande de s’assurer que les appareils électroménagers que vous achetez bénéficient d’une bonne garantie réparation et de privilégier les appareils qui sont démontables pour faire face à une éventuelle panne après expiration de la garantie. Il précise également que vous ne devez pas hésiter à questionner votre vendeur sur les conditions de prise en charge des réparations même hors garantie : devis, tarifs, délais, proximité de l’équipe. Les marques ont donc un rôle à jouer et ce d’autant plus que, comme le fait remarquer Anne Lataillade, une véritable relation de confiance peut s’établir. Selon elle, dès lors que le consommateur est assuré de la fiabilité de la marque et de sa volonté d’être éco-responsable, alors il lui sera fidèle.

logoAdeme

logo_neoplanete

Commentaires

2 réponses à “Faire un choix responsable en électroménager”

  1. Carlos dit :

    article intéressant et tout à fait en concordance avec l’actu !

Laisser un commentaire